Saint-Jean Bien-Être

Saint-Jean Bien-Être

Grande marche du 10 décembre 2021 Jargeau, Châteauneuf-sur-Loire, Saint-Denis de l’Hôtel

Il fallait avoir une vision optimiste de la journée pour partir en pleine nuit pour marcher en décembre.
Nous étions 13 un vendredi pour se dire qu’il ne tomberait pas de pluie et ce fut une matinée de chance. D’abord une petite bise dans le dos qui nous a poussés jusqu’à Châteauneuf. Ensuite un soleil d’automne qui nous a permis de profiter des paysages d’arbres sans feuilles élargissant nos horizons. Un vrai régal pour les yeux. Un retour plus nuageux mais quand même les dieux de la météo étaient avec nous.

Les villes ligériennes de Jargeau, Châteauneuf-sur-Loire, et Saint-Denis de l’Hôtel constituent les jalons d’un chemin qui longe la Loire, d’abord sur la rive gauche à l’aller et sur la rive droite au retour.
19 kms d’une marche bien cadencée , avec un groupe compact, et le plaisir de voir la Loire avec des éclairages successifs pleins de charme.

Des chemins sur les levées que l’on monte ou que l’on descend. Le rythme de notre randonnée est plein de souplesse car les chemins sont bons. Nous profitons de nous ressourcer par un arrêt dans le parc du château des 17ème et 18ème siècle avec sa remarquable rotonde et terminons notre arrêt à Châteauneuf avec son parc que nous connaissons en mai avec ses rhododendrons et son temple de l’amour.

Vous verrez sur le pont de Châteauneuf Alain qui prend une photo, avant le moment fatidique où sa casquette s’est envolée pour un parcours jusqu’à l’Atlantique. Quel destin !
A moins, qu’une silure se promène avec la casquette d’Alain sur la tête.

Le retour vers Saint-Denis de l’Hôtel nous a permis de constater que le vent était bien d’ouest.
Le vent vient de la mer et sur la Loire il y a des vagues aujourd’hui, et les volées d’oiseaux de toute nature (cygnes, foulques, mouettes, etc..) accompagnent les nuages qui se chargent de gris.

Il est temps de rentrer. Ce fut une belle matinée. Les absents n’ont pas toujours tort, mais quand même…

Une pensée émue nous a accompagnés durant notre marche pour Pierre Chamberot qui aimait tant marcher avec nous, et que nous apprécions pour sa bonne humeur et son enthousiasme pour la randonnée. Nous aimions cheminer avec lui et son absence nous bouleverse.

Alain, Michel : merci à tous les deux pour votre préparation précise et votre bonne humeur.
Bonne fin d’’année à tous !
Pour les amateurs de la série des blasons, voir la suite de notre découverte héraldique.

Texte : Dominique Chevalier
Photos : Alain Charderon – Claude Mallard pour la photo de groupe, Agnès et Dominique Chevalier

Partager cette page ...
Retour en haut