Saint-Jean Bien-Être

Saint-Jean Bien-Être

Grande Marche du 5 juillet 2024, à Ligny-le-Ribault

Grande Marche du 5 juillet 2024, à Ligny-le-Ribault

Nous sommes 21, prêts à attaquer les chemins de Ligny-le-Ribault, de bon matin, car à 8 heures, sur le parking habituel derrière l’église de Ligny, nous affûtons nos chaussures. Les préparatifs pour le passage du tour de France mardi sont prêts, les anneaux olympiques aussi. Tout est bien beau dans ces petits villages qui verront passer la Légende. Nous sommes comme les coureurs, impatients de partir sur les chapeaux de roues.

La nature est aussi très enthousiaste, après une bonne pluie, qui lui a permis de retrouver un vert éclatant. Les fougères grimpent, nous pourrions nous y cacher. Les moustiques, tiques et autres insectes, eux, ne sont pas cachés et sont prêts à nous manger la peau.

L’ambiance est joyeuse, le temps est avec nous, les chemins sont bons. Nous cheminons à travers les châteaux et les étangs qui caractérisent si bien notre Sologne. Château de la Bretèche, Château de la Touche, Château Vieux-Maisons, Belle-Fontaine-de-Chambord, étang de la Couvrée, étang de la Rosa, tant de beaux endroits nous permettent de savourer le plaisir d’être là. La Taille du Roi, la Châtaigneraie, la Cavalerie, les Plantations, le Chemin des Boursiers, nous indiquent le bon chemin.

Petit arrêt casse-croûte bien sympathique et joyeux, cela fait partie de la matinée, et nous repartons avec des reconstituants salés ou sucrés, pour tenir le coup.

A la sortie du GR3 de pays de Sologne, nous rencontrons une trentaine de voitures à la queue leu leu qui nous dépassent. Nous ne saurons jamais où ils vont, et d’où ils viennent, mais nos hypothèses furent nombreuses. Ça nous a fait causer, et tout cela vaut mieux que de dire du mal de son voisin, n’est-ce pas ?

Pas de champignons, mais un orvet, un hérisson (en herbe) sur un toit, un écureuil trop rapide pour nous laisser le temps de l’apercevoir. Un cerf au milieu du chemin, au loin, mais c’est une statue. Peu de monde dans cette forêt bien tranquille, sauf les autos mentionnées plus haut.

Avec plaisir, notre marche de 18 kilomètres se déroula dans des bonnes conditions de sécurité, de bonnes conditions de marche (pas de partition entre les pieds secs et les pieds mouillés), et une cadence raisonnable pour un mois de juillet.

De retour à l’église de Ligny-le-Ribault à 12 h 30, nous nous souhaitons un bon retour sur Orléans.

Très belle organisation, comme d’habitude. Les CDD de nos coachs sont renouvelés pour un mois. Nous ne sommes pas prêts de les lâcher à la concurrence.

Merci à eux pour leur attention à nous cocooner.

Prochaine marche le vendredi 9 août, 7 h 15 Parking de Montission.

Attention, pour septembre, changement de date : vendredi 6 septembre, qu’on se le dise.

Texte : Dominique Chevalier.

Photos : Alain Charderon et Dominique Chevalier.

En supplément et en hors-série  gratuit : Origine de Ligny-le-Ribault et des ribaudes.

Origine de Ligny-le-Ribault et des ribaudes

Partager cette page ...
Retour en haut