Saint-Jean Bien-Être

Saint-Jean Bien-Être

Voyage dans les Pays Baltes du 19 au 26 mai 2024

Voyage dans les Pays Baltes du 19 au 26 mai 2024

C’est par une semaine très ensoleillée que nous avons découvert les Pays Baltes.
A notre arrivée à l’aéroport de Vilnius, Rassa, notre guide pour toute la semaine, nous fait un accueil chaleureux. Il est 23h30 (1h de décalage horaire). Un bus nous emmène à notre hôtel.

Lundi : bonjour : labadiana ; Visite de Vilnius et l’après-midi dans les pas de Rassa pour la vieille ville, avec un audio-guide pour ne rien perdre des explications. L’église Saint-Pierre-et-Saint-Paul, le magnifique château de briques rouges de Trakaî transformé en lieu d’expositions. A Vilnius, les nouvelles constructions ne doivent pas dépasser la hauteur des tours de la cathédrale Saint-Stanislas dont la pendule n’a qu’une aiguille, et où étaient cachés de nombreux objets pendant la seconde guerre mondiale. Nous découvrons que les cigognes sont ici chez elles et d’ailleurs l’une d’elles l’a fait savoir en « s’oubliant » sur la veste d’une dame de notre groupe. Les ornithologues en comptent environ 2000. Très abîmés par les bombardements de la dernière guerre, les bâtiments modernes font face aux anciens. Pour une vue d’ensemble, il est possible de survoler la ville en ballon par beau temps.

Mardi : Avant de quitter la Lituanie, nous faisons un arrêt à la Colline des Croix à Siauliaï, un lieu hallucinant où se mêlent des centaines de croix en bois, en inox, cuivre ou fer, entassées là depuis plusieurs siècles. L’après-midi, faisant route vers Riga, la capitale Lettone, nous nous arrêtons pour une courte visite au magnifique palais de Rundale.

Mercredi : En Lettonie, La matinée est consacrée à la visite du musée ethnographique en plein air de Gadatirgus, situé au cœur d’une forêt de pins près du lac Jugla. La construction couverte de chaume de cet ancien entrepôt est faite uniquement de bois assemblé par tenons et mortaises ! Au sol : de la brique. Le système du poêle chauffant la partie habitation était conçu pour pouvoir installer le lit des enfants au-dessus. Des couronnes de feuilles de chêne trônaient dans les maisons pour Ligaru : la Saint Jean, afin de se protéger de la sorcière Radana… La grange constituait le sauna, présent dans chaque maison. Saviez-vous que le premier arbre de Noël est apparu en 1510 en Lettonie ? Un autre bâtiment abrite une fantastique collection de coffre qui servait au transport des marchandises par bateau. Après déjeuner, escapade à Jurmala, promenade les pieds dans l’eau de la Baltique dont la température très agréable. Avant de rentrer à l’hôtel, visite du musée de l’ambre, un petit passage dans les boutiques de souvenirs, où nous pouvons trouver l’ambre, en bijou ou en poudre. Pour oublier notre fatigue de la journée, un accueil en musique, pour notre dîner festif dans une ambiance folklorique avec chants, musique et danses par des artistes locaux.

Jeudi : Visite de Riga, la capitale, dont le développement citadin est considérable. En Lettonie, 3 villes ont des écoles supérieures et des universités et adhèrent au système Erasmus avec beaucoup d’enthousiasme. Ce petit pays comprend 4 régions et 4 langages. C’est aussi le pays des lacs bleus car de nombreux lacs sont entourés de forêts. Dans le grand marché de Riga, après nous avoir donné quelques repères, Rassa nous laisse libres avec un point de rendez-vous pour reprendre le bus. Chacun fait quelques petits achats dont les fameuses sardines fumées en boîtes, très réputées, le pain noir légèrement doux est très bon; le miel aussi est très consommé. Spécialité, le caviar, bien sûr ! Dans Riga, les bâtiments sont surtout « Art Nouveau », romantisme national. La réalisation de la place du dôme, à côté de la cathédrale du même nom, a nécessité la destruction de nombreuses vieilles maisons. Petit détail, en passant devant l’ambassade russe, nous voyons un portrait de Poutine les dents arrachées… la fin de journée est libre.

Vendredi : Avant d’entrer en Estonie, nous nous arrêtons au parc national de la Gauja avec la visite du château de Turaîda et montée dans la tour de 8 étages… avant d’aller voir la grotte des amoureux. Nous entrons en Estonie pour déjeuner à Sigulda, ville des sports d’hiver du pays, puis petit arrêt à Pärnu, petite cité balnéaire bordée par la mer Baltique, pour visiter l’église orthodoxe Sainte Catherine avant de continuer vers Tallinn, la capitale. La mer Baltique est très peu salée et il lui faut 30 ans pour se renouveler.

Samedi : Visite guidée de la ville de Tallinn, le parc et le château de Kadriorg avec les commentaires d’Andros, guide du château. Les anciens bâtiments du ghetto de Tallinn sont restés intacts, en bord de mer. Ici, les peintres amateurs font leur tableau dehors. La ville a gardé ses constructions médiévales : ville haute et ville basse séparées par de hauts remparts, tout en se modernisant. Nous traversons la place des punitions, aujourd’hui place de la mairie. Nous passons devant la pharmacie la plus vieille d’Europe ! Les habitants sont très attachés à l’hirondelle, pour eux le symbole national (noir et blanc) et de la paix. Les propriétaires de maisons gardent les arbres autour de leur habitation, dans leur jardin. Dans chaque capitale balte, une empreinte de pieds marque le sol sur une place : » Les pieds solidaires », signe de la chaîne humanitaire des 3 pays. Après dîner, quelques-uns sont allés vers le port observer le coucher du soleil avant de préparer les valises du retour. Cette semaine qui s’est déroulée dans une très bonne ambiance nous est apparue presque trop courte.

Dimanche, matinée libre avant de retrouver Rassa qui nous accompagne à l’aéroport où nous nous séparons plus riches de connaissances sur cette partie méconnue de l’Europe. De péripéties en rebondissements, traumatisés par le joug soviétique, les Pays Baltes ont rejoint l’Europe en 2014 ainsi que l’OTAN et adopté la monnaie européenne.

Texte de Françoise NADOT
Photos de Martine CHAUBERT et Daniel CORJON

Partager cette page ...
Retour en haut