Saint-Jean Bien-Être

Saint-Jean Bien-Être

Voyage en Andalousie du 7 au 14 mai 2023

De bon matin, sous un ciel brumeux, les 50 participants au voyage en Andalousie s’engouffrent dans l’autocar, destination Orly. Quelques heures plus tard, nous sommes accueillis par « Carmen », notre guide espagnole brandissant sa pancarte SAINT-JEAN BIEN-ETRE dans l’aéroport de Malaga, au sud de l’Andalousie.
Le programme est chargé, Carmen nous presse, l’avion avait pris un peu de retard, mais nous sommes tous impatients de débuter notre semaine, dans la convivialité et la bonne humeur, convaincus de passer de bons moments.
Malaga, notre ville d’arrivée est aussi une ville d’histoire, comme toutes les grandes villes que nous visiterons. L’invasion musulmane de plusieurs siècles a laissé des bâtiments mauresques bien conservés, tout l’attrait de cette région.
Notre hôtel est situé à Benalmadena, au bord de la mer Méditerranée, sur la Costa Del Sol, « la côte d’Azur andalouse » station très touristique.
Notre grand circuit andalou passe par Nerja, « balcon de l’Europe » point de vue aménagé sur la falaise au cœur de la ville. Nous faisons étape à Grenade, Nous en visitons les anciens quartiers, l’albaicin et bien sûr la forteresse de l’Alhambra et ses jardins. L’art mauresque s’exprime dans l’architecture, la décoration et les superbes jardins.
A Cordoue, la mosquée transformée en partie en cathédrale marque la reconquête des rois catholiques ; quelle audace architecturale !
Chemin faisant, nous découvrons les spécialités gastronomiques espagnoles servies couleur locale : gazpacho, paëlla, tapas, etc…
Le folklore n’est pas oublié avec la soirée flamenco. Le musée de la tauromachie de Ronda est situé dans l’arène même, la corrida est bien ancrée dans les traditions andalouses. Nous découvrons au cours de nos déplacements l’ampleur des oliveraies et des cultures au cordeau, malgré les sols arides.
La croisière sur le Guadalquivir à Séville nous a procuré un moment de repos en découvrant des berges peu animées. Un petit tour en terre britannique à Gibraltar où l’on distingue les côtes marocaines de l’autre côté du détroit. Rien de bien particulier si ce n’est la grotte et ses singes.
Les villages andalous typiques aux maisons blanchies à la chaux, accrochées à la colline représentent la carte postale andalouse. Nous en avons parcouru les ruelles à Nerja et Mijas.
Merci à Carmen notre guide qui nous a accompagné durant la semaine, sachant parfaitement nous éviter les foules des grands monuments même s’il fallait partir un peu plus tôt le matin.
La ponctualité du groupe a contribué à la réussite du voyage en réalisant tout le programme et même plus (place d’Espagne à Séville).

Texte de Denys et Josette PELLETIER

Photos de Jean-Michel BAUERHEIM, Philippe DUBOURG, Monique GAULT, Josette et Denys PELLETIER.

Voir la vidéo de J.M BAUERHEIM

Partager cette page ...
Retour en haut