Saint-Jean Bien-Être

Saint-Jean Bien-Être

Grande marche du vendredi 9 mars 2018 à Sury-aux-Bois

Ce vendredi 9 mars, de bon matin, nous partîmes vingt-quatre de Sury-aux-Bois, pour cette belle marche (annoncée par la vox populi), en croisant dès nos premiers pas la Méridienne verte. Après quelques minutes de marche, une intronisation à l’eau pure, digne des giboulées de Mars nous permit de partir avec un teint bien frais. Dès que tout le monde fut équipé de capes, de parapluies et autres couvre-chefs, la pluie du pèlerin cessa. Nous traversons alors sans difficulté la forêt d’Orléans avec ses larges allées sableuses où il fait bon marcher. Nous croisons des zones de reboisement, financées par l’opération 1 lyçéen, 1 arbre, (belle initiative). Après avoir emprunté la route des gendarmes où nous n’en avons croisé aucun, sans aucune limitation de vitesse, nous avons franchi la seule flaque digne de ce nom (Photo). Des arbres couchés au sol nous attendaient pour une pause attendue par tout le monde, moment de convivialité et de partage toujours apprécié. Dans une ambiance champêtre, nous traversons de belles étendues d’herbes et de bois qui attendent , avec impatience, les derniers jours qui nous rapprochent du printemps. Après avoir rejoint Combreux avec son canal apaisant aux beaux reflets, nous découvrons le château de Combreux. Cet édifice néogothique du 16ème siècle appartient à la famille du duc de la Rochefoucault. Dans ce domaine la chasse à courre est pratiquée avec une meute de 80 chiens, que nous n’avons pas entendue. Une photo de famille et nos repartons pour conclure notre dernière grande marche de la saison Hiver avec 18 kilomètres. (le décompte variait un peu entre les participants et nous nous sommes arrêtés à ce beau chiffre rond).

A notre arrivée sur Orléans la température était de 17 degrés . Quand on vous dit que ça chauffe ! Merci à Michel pour sa parfaite gestion de la matinée.

La prochaine marche de la saison Printemps est annoncée pour le vendredi 6 avril.
Qu’on se le dise….

Teste et photos de Dominique CHEVALIER

Partager cette page ...
Retour en haut