Saint-Jean Bien-Être

Saint-Jean Bien-Être

Circuit BENELUX du 15 au 22 avril 2019

Bonjour à tous,

Les 2 textes sont peut-être un peu longs mais ils sont l’exact reflet du plaisir que nous avons partagé lors de cette magnifique semaine au BENELUX.
Ils méritent vraiment d’être lus et appréciés. Merci AGNÈS et FRANÇOISE…
Quelques autres voyageurs ont également tenu à exprimer leur ressenti.
Ci-après, quelques extraits en guise de hors-d’œuvre variés avant de savourer les 2 plats de résistance, copieux mais très digestes et de goûter les bien belles photos en dessert.
Bonne lecture.
« Satisfaits de ce premier voyage avec Saint-Jean Bien-Être, bonne humeur et beau temps au rendez-vous. Un grand merci » Chantal et Jean-Paul
« Découverte, fleurs, couleurs, bonne humeur ; Merci la vie… » Jean-Claude
« Très beau voyage. Bonne organisation. Plein les yeux avec les tulipes et plein les papilles avec les chocolats. On attend le prochain voyage » Joëlle et Michel
« Super voyage, super …., super …., super ! » Andrée et Jean-Claude
« Merci beaucoup pour ce séjour en Belgique, pays de mon mari. Nous avons passé de très bons moments » Réjane
« Voyage magnifique sous un ciel exceptionnellement beau. Des compagnons de voyage sympas. Merci » Marie-Agnès et Gérard
« Plein de belles choses et souvenir d’un jardin extraordinaire. Merci pour tout » Ginette
« Les découvertes de ce beau voyage allaient crescendo avec en apothéose les superbes tulipes de KEUKENHOF sans oublier les nombreuses dégustations…..A refaire avec cette excellente ambiance !!!… » Annick et Maryse

Marité et Gérard ont même écrit un très beau poème et Françoise, composé (paroles et musique) un bien beau chant, inspirés sans doute par le « feu d’artifice » proposé par les jardins.

Patrick BITARELLE

En fin d’article les 2 comptes rendus d’Agnès Demussy et Françoise Nadot.

Et aussi les photos de Maryvonne BITARELLE et Denys PELLETIER

 

Texte d'Agnès Demussy

Texte de Françoise Nadot

Ce lundi matin, 15 Avril 2019, nous étions prêts et à l’heure, Parking de Montission, pour découvrir sur une semaine : le Bénélux, Bruges, Amsterdam, Bruxelles et Luxembourg. A 5h., chacun trouve sa place dans le car et ce jusqu’à la fin du voyage. Passé Paris, changement de conducteur ; c’est Paul jeune retraité, patient, charmant et disponible qui nous accompagnera jusqu’à Villeroy sur le chemin du retour. Petit déjeuner en cours de route. Nous arrivons à Gand pour le déjeuner. 14 h. Départ du restaurant avec notre guide Christine. Pour toutes les visites guidées, 2 ou 3 groupes, vu le nombre de participants : 58 personnes. Visite guidée, à pied du centre Ville, capitale de la Flandre Orientale. Nous découvrons le château des Comtes, le Pont Saint-Michel le Quai aux Herbes et le Quai au Blé. Visite de la Cathédrale St-Bavon de style Roman Gothique, l’Adoration de l’Agneau Mystique, une œuvre célèbre de P.P. Rubens. Nous continuons vers Bruges pour installation de 2 nuits à l’Hôtel Van Der Valk Brugge à Oostkamp. Nous sommes gâtés par le confort de nos chambres et les 2 succulents dîners servis à table.
Mardi 16 Avril 8h45 Bruges avec Luc ; notre guide. Nous découvrons une des plus belles villes d’Europe avec ses canaux et un charme indéniable. Le Lac d’Amour en souvenir de Victor Hugo qui appréciait cet endroit reposant. Autre surprise, le béguinage, fondé en 1245, un endroit calme, en demi-cercle avec de petites maisons accolées, blanchies à la chaux. Un chemin central conduit à l’église. Les femmes pieuses, appelées béguines, vivaient seules ; les maris étant en guerre ou en croisade. Ces femmes travaillaient la poterie et le tissage mais avaient parfois recours à la mendicité. Le tissage des draps était important ; la laine venait de Grande Bretagne. Toujours reconnue la dentelle de Bruges ; avec peu de dentellières aujourd’hui. Nous passons devant L’hôtel de ville, La Grande Place et son beffroi en briques, l’église Notre-Dame, l’hôpital St-Jean, le plus ancien d’Europe. Déjeuner Place de la Grande Place. 1h30 – Visite de la Brasserie Bourgogne de Flandres. David commente l’historique de la bière brune. Au Moyen-Age, l’eau n’était pas potable. Il a fallu la remplacer par autre chose ; une bière peu alcoolisée de 1,5 à 2 degrés. Cette brasserie moderne a conservé ses anciennes installations. Pour conclure, une dégustation et achat de bière pour qui le souhaitait. Croisière commentée de 30 minutes sur les canaux de Bruges qui en compte 16 km.
Mercredi 17 Avril 8h. Direction Anvers où nous attend notre guide Marylène. Nous avons utilisé l’escalator bois, d’une autre époque, conçu avec le tunnel sous le Rhin à 31 mètres de profondeur. En ville, nous passons par le Musée Plantin Morêtus, classé au patrimoine, ce monsieur était un imprimeur. Au cours de la visite nous apprenons que la ville compte 170 vierges (Marie en statue). Sur la Grand Place, La Cathédrale Notre-Dame domine avec son clocher à 123 mètres (160 ans pour la construction), la Fontaine de Brabo, sauveur de la ville et le peintre Rubens, homme d’affaires et diplomate. Pour terminer, au sol Nello et Patrache, en statue, avec la petite histoire racontée par notre guide ; vous vous en souviendrez. Ici, le vélo est roi, les cyclistes sont très nombreux et respectés. Ils roulent sans casque, leur sécurité étant protégé. Déjeuner centre ville..

15h30 – Nous arrivons à Rotterdam Premier port Européen. Quelques gouttes de pluie ; ce sera les seules durant notre séjour, où le temps ensoleillé et une température agréable étaient au rendez-vous. Bonne programmation Patrick. Embarquement pour une visite commentée du Port en vedette.
Avec un peu de retard, nous poursuivons par la ville de Delft où notre guide Dick, un peu impatient, nous attendait. Des canaux et petits ponts à arches. Beaucoup de bonté avec les maisons construites pour les femmes seules et pauvres. Générosité des riches de l’époque avec l’industrie du coton (17ème siècle). Aujourd’hui encore, ces maisons sont attribuées à des femmes seules ayant un petitrevenu. Delft a conservé tout son charme de cité médiévale d’antan au siècle d’Or : la Nouvelle Église avec la Tour à 109 mètres Maison et Centre du peintre Vermeer. Il est temps de retrouver notre car pour découvrir notre hôtel Bilderberg à Scheveningen. Nous y séjournerons 3 nuits avec dîners.
Jeudi 18 Avril 8h30 En route pour Gouda avec notre guide Maria. Nous passons par la Haye où siège le gouvernement ; une monarchie royale. Les moulins nous accompagnent et beaucoup de serres pour la culture des tomates. Découverte surprenante du marché aux fromages à Gouda en visite libre.
Place de l’Hôtel de ville à 10h. Deux messieurs, en costumes jaunes, chaussures rouges et chapeaux blancs animent l’évènement qui date de 1298. Arrivent 2 demoiselles en costume traditionnel et 2 calèches. Pour la vente du Gouda : le Producteur et l’acheteur négocient le prix par de grandes tapes dans la main jusqu’à la conclusion finale. Qui le souhaite peut visiter l’église et ses 72 vitraux; la balance essentielle pour la vente du gouda.
14 h Visite du village de l’Ile de Marken, autrefois village de pêcheurs. Les coquettes maisons Toutes de même couleur, vert sombre pour l’ossature bois et briques en partie basse, sont parfaitement entretenues. Nous poursuivons par la visite d’une fromagerie. Le gouda se fabrique avec du lait de vache, mais aussi du lait de chèvre et du lait de brebis. Visite d’une saboterie artisanale et démonstration par un très grand jeune homme.
17h10 Direction Volendam, charmant petit port de pêcheurs situé au bord de l’Ijsselmeer où il fait bon flâner. Cette grande étendue d’eau n’est pas la mer, mais un grand lac; autrefois mer intérieure. Retour à l’hôtel.
Vendredi 19 Avril 8h30 -Départ pour Amsterdam toujours accompagnés de Maria.
Sur place c’est Agnès notre guide. 800.000 habitants à Amsterdam (Amstel = rivière under Dam = barrage). Avant c’était des marais; il a fallu assécher. Plusieurs incendies avec autrefois les maisons bois ; maintenant ce sont des maisons en briques rouges. Découverte du Palais Royal anciennement l’hôtel de Ville, petite incursion dans le quartier Rouge, quartier des prostituées, puis la première banque au monde. Nous marchons dans le quartier Juifs, canal des Ombres avec péniches etmaisons-bâteaux. L’Hermitage d’Amsterdam honore le Musée Saint-Pétersbourg. L’Espagne a déclaré la guerre aux Pays-Bas de 1578 à 1658. Maintenant c’est un air de liberté qui souffle sur Amsterdam; ouverture et tolérance pour les habitants. Nous découvrons l’Hôtel de ville, l’Opéra, le Musée Historique Juif et la synagogue la plus grande d’Europe. Au sol, nous retrouvons souvent en ville les 3 croix qui signifient : inondation, incendie, peste. Depuis 1275, le contrôle de l’eau reste primordial et aussi la sécheresse, pour les maisons sur pilotis. Fin de matinée, visite de la diamanterie « GASSAN Diamonds » créée en 1879. Beaucoup de ces diamants provenaient du Canada. Nous avons retenu leur création, le diamant à 121 facettes. Déjeuner centre Ville puis visite du Rijks Museum construit en 1889. Ce musée est impressionnant par sa grandeur, le nombre de tableaux, divers objets finement ciselés or ou argent, de magnifiques vitraux de 10 mètres de haut. Nous terminons la journée par une promenade commentée sur les canaux. Amsterdam compte 1000 ponts ; c’est une ville très animée. 55% des maisons sont habitées par 1 seule personne, peu d’enfants. Sur le canal des gentilhommes se trouvent les plus élégantes maisons avec pignons à pointes différentes.
Samedi 20 avril 8h30 Départ de l’hôtel avec nos valises pour découvrir des champs de fleurs avec la visite du parc Keukenhof. C’est le plus grand parc floral du monde et ce n’est pas démérité. 7 millions de fleurs à bulbes y sont plantées chaque année : tulipes, hyacinthes, jonquilles, orchidées, roses et bien d’autres, de forme et de couleur différente. Le parc est ouvert 6 semaines dans l’année ; le temps de la floraison des tulipes attire 2 millions de visiteurs. Se souvenir que les tulipes sont venues de Turquie en 1628. Paysagistes et jardiniers se sont réunis pour un complet émerveillement. Déjeuner à Scheveningen en bord de mer ; plat principal « Fisch and chips » surprise quant à la taille du poisson. Sur la plage, nombre de personnes sur le sable, vu la température estivale. Retour vers Bruxelles avec arrêt photo à Kinderdijk où 19 moulins ont été construits vers 1740. Aujourd’hui 16 de ces moulins sont habités. Ces moulins servaient à éviter l’inondation. Après des kilomètres en car, nous nous installons à notre dernier hôtel « Holiday in Bruxelles Airport » pour 2 diners servis à table et 2 nuits.

Dimanche 21 Avril Départ de l’hôtel avec notre guide Gilbert pour admirer Bruxelles 1.000.000 habitants, très touristique et verdoyante. Visite panoramique en car où défile le Palais de Justice, le plus grand du monde, le Palais Royal, le parlement Bruxellois, Quartier des Institutions Européennes, l’Arche du Cinquantenaire. visite à pied du Centre Historique de la capitale en passant Place de la Monnaie et la Cathédrale du 16ème siècle. Nous voici passage des Galeries Saint Hubert, Galerie du Roi et de la Reine avec ses boutiques de luxe. Notre guide nous recommande la Chocolaterie Neuhaus fondée en 1857, les meilleurs chocolats de Bruxelles. Plusieurs d’entre nous ont investi dans les chocolats, investissement de courte durée, mais quel régal à venir pour nous, famille et amis. Nous arrivons à la Grand’Place qui est vraiment un des plus beaux ensembles architecturaux au monde. La place n’est pas très grande, mais tellement chargée de bâtiments : L’Hôtel de Ville, les Maisons des Corporations, merciers, bateliers, graissiers, boulangers, brasseurs etc .. Une façade où 7 maisons s’unissent pour former une façade de Palais doré qui s’appelle « Les Ducs de Brabant » (12ème siècle). Quelques mètres pour arriver au « Manneken Pis » c’est un peu l’emblème de la ville. L’original était en pierre. Depuis 1967 ce sont des moulages ; ce petit bonhomme ayant été souvent dérobé. Vers 12h, déjeuner chez Léon, ancêtre de Léon de Bruxelles. Visite de l’Atomium, symbole de l’Exposition Universelle de 1958 – 9 atomes – 102 mètres de haut. Pour y accéder un ascenseur, non accessible, trop de monde. Nous utilisons les escaliers et escaliers roulants. Nous terminons la journée par la visite d’une chocolaterie, commentée avec humour et précision par un jeune retraité. Les deux principaux producteurs de chocolat sont la Cote d’Ivoire et le Ghana. Le chocolat se récolte en cabosses qui contiennent environ 30 fèves. Elles restent 4 jours à l’ombre, puis au soleil pendant 2 semaines pour être conditionnées et expédiées, en sacs de 80 Kg, vers la Belgique et la Suisse. Le chocolat noir est 100% cacao, il devient 60 ou 70 % suivant le rajout de sucre, 40 ou 30%. Le chocolat blanc est beurre de cacao. Les premiers consommateurs de chocolat sont la Suisse 6 kg par an et par personne et la Belgique 5,6 kg. Suit une démonstration du fourrage des chocolats. Deux volontaires se dévouent Josette et Jean Claude. Dégustation pendant la visite commentée et achat de chocolats pour les gourmands. Retour à l’hôtel en fin de journée. 
Lundi 22 Avril 7h15. C’est le grand départ avec nos valises pour arriver à la ville de Luxembourg à 10h30.Visite guidée de la ville du Grand Duché avec Guy. Luxembourg est une ville très ancienne (963) 120.000 habitants, 600.000 pour tout le Luxembourg. Visite de l’église Notre Dame de style gothique avec colonnes massives. La guerre de 30 ans 1618-1648 a été dévastatrice. Le pape s’est rendu à Luxembourg en 1985, suivant la légende de Nostradamus, le clocher de l’église devait s’effondrer et ceux pour les villes commençant par L. 29% de la population est luxembourgeoise, le reste étant d’autres nationalités, en plus grand nombre, les Portugais. Nous passons devant le quartier Gouvernemental et des ministres. Sur place, statue de Charlotte Grande Duchesse. Le drapeau Luxembourgeois est rouge, blanc et bleu. Nous arrivons Place du Marché et jour de Marché avec grande animation ; nous découvrons le Palais Grand Ducal, la Chambre des Députés, l’Hôtel de Ville Place Guillaume II. Nous retrouvons notre car pour sortir de la ville. Au passage un très beau parc Municipal et une ancienne forteresse datant de 1867. Nous sommes dans le Centre Européens avec de nombreux bâtiments ; Place de L’Europe, Cour des Comptes, 2 Tours pour les avocats, 3 tours pour les traducteurs et juristes et aussi les 440 banques. Dernière information de notre guide dans le car ; le SMIG est de 2.080 euros mais les loyers sont très chers. Déjeuner au restaurant « Le Pétrusse » où la patronne Véronique nous résume les essentiels de la vie à Luxembourg. 14h30, noussommes dans le car sur le chemin du retour. 16h30 – Arrêt à Valmy le Moulin pour ½ heure. A Villeroy, Paul notre conducteur a terminé sa mission ; félicitation et récompense pour lui ; nous l’applaudissons. Fabrice est notre nouveau conducteur jusqu’à Saint-Jean-le-Blanc où nous arrivons à 21h30. Nous avons parcouru 2300 km en car et nous sommes satisfaits de notre voyage.
Merci aux participants pour le plaisir partagé d’être ensemble et les bonnes rigolades dans le car.
Merci à Patrick Bitarelle, fidèle à lui-même avec son organisation, sa disponibilité et sa bonne humeur.
Merci à Maryvonne son assistante photographe.
En attendant de se revoir pour d’autres voyages ou ailleurs ; meilleur souvenir à tous.

Le Benelux avril 2019

Après un départ très matinal (5h), un petit déjeuner est bienvenu vers 7h30.
Notre voyage se poursuit sous la conduite de Paul, notre très sympathique chauffeur, qui nous amène à Gand (Gent en flamand) où nous prenons le déjeuner de midi. Notre périple commence en effet en Belgique.
Gand, appelle à la flânerie tout au long de ses rues pavées et ses canaux par cet après-midi ensoleillé. La cathédrale Bavon, sur la place du même nom, se dresse, fière de ses 22 autels. Elle abrite l’agneau mystique, œuvre des frères Van Eyck, un grand orgue superbe, et quelques œuvres de Rubens. Apollon nous observe au milieu de ses muses du fronton du théâtre Flamand. L’ancienne halle aux draps est attenante au beffroi, qui, surmonté du dragon assure la protection de la ville. Les nouvelles
halles « la bergerie » sont utilisées pour diverses festivités de la cité.
Les travaux du somptueux hôtel de ville de Gand, commandé par Charles Quint, qui y est né en 1500, ont eu plusieurs périodes d’interruption, et rendent l’empereur très chagrin… au point que celui-ci crée une liste de punitions pour obliger les Gandois à payer. Ceux-ci, ont gardé de cette période les couleurs noir et blanc comme emblème sur un cordon qu’ils mettent à leur cou lors des fêtes de la ville. Cette ville historique a gardé ses petites rues et ruelles, l’une d’entre est consacrée aux graffitis.
Le pont Saint-Michel enjambe un grand canal, entre les églises des corporations et celle des brasseurs. Au long du canal, se sont installées la maison des » mesureurs de blé », celle des bateliers libres et des bateliers non-libres. Non loin de là, une grande fresque sur un mur représente le film sur le sauvetage d’œuvres d’art pendant la dernière guerre, « Monuments man » avec George Clooney et Jean Dujardin.
L’ancien port de Gand sur la Lys, a fait au moyen âge, la richesse de la ville par le péage d’un « droit d’étape ». Cette ville du nord-ouest de la Belgique, appelée aussi « La belle Flamande », est multiculturelle et estudiantine. Le cœur a gardé son aspect médiéval et début renaissance.
Notre route nous mène à Bruges la romantique, une des plus belles villes d’Europe, elle aussi a gardé son charme d’antan. Traversée par de nombreux canaux, c’est la « Venise du Nord ». A l’occasion de fêtes, des « fontaines à vin » distribuaient les vins de bordeaux et de bourgogne. La ville exporte les draps sortis des manufactures. Plutôt silencieuse car peu de voitures, les piétons et cyclistes y sont rois. Les anciennes douves ont été recouvertes par des rues.
Comme à Gand, le béguinage avec leur patronne Sainte-Élisabeth, est une institution religieuse « libre » créée en 1230. Les femmes habitaient des petites maisons, étaient sociales et considérées aujourd’hui comme les premières féministes. Les bénédictines ont remplacé les béguines en 1713. Non loin de là, la tour poudrière s’élève près du « lac d’amour » dédiée à la déesse de l’eau. Les bains étaient fréquentés par les gens riches qui prenaient même leur repas en barbotant.
Une maternité avait été créée au 19ème s. dans l’ancien hôpital de briques rouges aujourd’hui musée. La cathédrale Saint-Sauveur, de briques elle aussi, est le plus ancien édifice religieux. Sur la Grand’place, la halle aux draps était là aussi, attenante au beffroi. Le vieux palais du gouverneur, commencé en 1240 et terminé au 16ème s… concentrait le pouvoir politique et social. Il comprend 47 cloches et 366 marches.
Dans la ville flotte une odeur de houblon; la bière fabriquée à Bruges est acheminée par un réseau de tuyauteries jusqu’au lieu d’embouteillage. De la visite de la brasserie, nous retenons que le grut était la céréale utilisée avant le houblon, qui lui, peut pousser de 25cm/j, que malter c’est activer les grains : les maltes, et que pour faire une bonne bière il faut aussi des enzymes et de l’amidon. Sont également utilisés l’orge et le froment. Le brasseur habite une maison mitoyenne, les contrôleurs contrôlent les livres de comptes, les tonneaux et leur contenant, la qualité des grains, le nombre de sacs. Un peu de temps libre nous permet de découvrir les boutiques de magnifiques dentelles. Comme la bière, la dentelle est une spécialité de Bruges. Une petite croisière sur les canaux nous permet d’admirer toute l’architecture ancienne des bâtiments très bien conservés.
Mercredi, en route vers Anvers, avec la bonne humeur et les rigolades qui nous animent depuis le début du voyage. Anvers, à l’estuaire de l’Escaut, est le 2ème port d’Europe. Notre visite pédestre nous fait découvrir l’hôtel de ville, la cathédrale Notre-Dame, la plus grande du Benelux qui offre tous les soirs d’été un concert de carillons. La ville se veut moderne tout en gardant ses traditions : Un front de porte représente la fertilité dont la partie la plus intime de son anatomie… a été coupée… Les jeunes mariés reçoivent en sortant de la mairie, des fleurs et des biscuits qui représentent le sexe de la fécondité. Au milieu de la Grand-place, au cœur de la cité, face à l’hôtel de ville, la fontaine de Brabo. Selon la légende, Brabo coupa la main d’un géant qui menaçait la ville et la jeta dans le fleuve. Nous rencontrons des jeunes avec des vélos en bois. 160 statues de la vierge sont installées un peu partout dans la ville, où passe le chemin de Compostelle. La spécialité de la ville est l’élixir d’Anvers : alcool très fort !

Après un nouveau repas succulent, Paul, toujours aussi sympathique et sous la bienveillance dePatrick, nous emmène en Hollande.
La Hollande est la partie la plus importante des Pays-Bas. Elle connut un grand essor au 17ème s. son siècle d’or. Aujourd’hui, elle est son cœur économique. Son symbole : le lion rouge.
Rotterdam, à l’embouchure de la Meuse est une ville très moderne ; 1er port d’Europe et un des premiers du monde, par son activité. Nous embarquons pour une visite en vedette, ce qui nous permet d’évaluer l’étendue des multiples quais et docks desservis par des dizaines de bras de mer. Après Rotterdam, continuation vers Delft.
Delft= creuser ; le niveau de l’eau des canaux est 40 cm plus bas que le niveau de la mer. Les maisons les plus en hauteur sont les plus chères. La renommée de la faïence de Delft est ce bleu inimitable peint à la main (encore aujourd’hui). Les colonnes du jardin du monastère en sont recouvertes.
La visite terminée, Paul nous conduit à Scheveningen pour dîner et dormir, du sommeil du juste comme on dit… car, demain matin, lever tôt pour un p’ti déj. 7h30 ! Découvrir Gouda, son marché aux fromages, avec ses étals et la vente aux enchères du fameux fromage! La matinée est libre, mais sur un grand marché… Ma foi, non, je ne me suis pas perdue, ouf !
En Hollande, qui dit fromage, dit élevage et les polders sont largement utilisés.
L’ancien village de pêcheurs sur l’île Marken, relié à la terre ferme par une digue, a su garder un charme tout particulier. Puis Volendam connu pour sa spécialité culinaire : l’anguille fumée. Les visites d’une fromagerie et d’une saboterie artisanale, terminent cette journée.
Amsterdam la capitale, presque sans voiture, est entourée de canaux concentriques, avec à certains endroits des écluses qui rejettent l’eau sale vers la mer. En 1740, des moulins ont été construits afin de pomper l’eau, pour éviter les inondations. L’ancien hôtel de ville, le marché flottant aux fleurs, les constructions en briques (le bois est interdit) sur pilotis méritent notre attention. Les 3 croix de Saint André apparaissent partout (protection contre les inondations, la peste et le feu…). Dans le quartier rouge, s’est installée la première banque au monde ; nous retrouverons bien là, la hollande pour son goût des affaires, elle faisait déjà au 17ème s, de l’import-export grâce à ses colonies. Après déjeuner, la visite d’une diamanterie nous fait écarquiller les yeux. Une promenade sur les canaux nous remet de nos émotions en découvrant la ville autrement. Avant de quitter la hollande, nous passons la matinée du lendemain à Keukenhof dans l’extraordinaire parc de tulipes, de jacinthes, d’orchidées, de roses, d’iris, de lys, etc… c’est tout simplement une merveille ! Après le déjeuner, un petit passage en car par Kinderdijk et ses moulins à vent et La Haye, ville administrative, où siège le Parlement Européen.

Avant dernier jour, retour en Belgique. Au fil d’une visite panoramique en car, nous découvrons Bruxelles et ses faubourgs. L’imposant palais de justice, la place du petit Sablon entourée des maisons des corporations ; le Palais Royal et le Palais de la Nation. Nous traversons le quartier des institutions Européennes. La continuation à pied, au cœur de Bruxelles nous mène sur la place de la monnaie. Nous traversons le marché des antiquités, l’Ilot sacré : réseau de rues et ruelles et la Galerie Saint Hubert où nous pouvons acheter les si bons chocolats Belges. Puis nous avons un rendez-vous important avec le célèbre et surprenant par sa taille, Manneken-Pis. Après un frugal déjeuner « Chez Léon », visite de l’Atomium et une chocolaterie avec dégustation, hum ! Les Suisses sont les plus grands consommateurs de chocolat !
Nous quittons la Belgique pour le Luxembourg où nous arrivons en matinée. La province bénéficie partiellement de la forêt ardennaise. Luxembourg, la ville possède la forteresse la plus importante du Nord-est et a gardé des stigmates de la dernière guerre mondiale; c’est une région verte. Une multitude de curiosités sont à découvrir : places, squares, ruelles, la statue de la victoire surplombe le monument aux morts place de la Constitution. Nous déjeunons au restaurant « La Pétrusse » avant de rentrer tranquillement en France et retrouver nos » pénates ». Nous avons eu un climat exceptionnellement chaud tout au long de ce voyage, ce qui nous a fait doublement apprécier le déroulement de ces journées. Merci à Paul, notre chauffeur, conducteur sans faille, et à Patrick , qui nous a chouchoutés tout au long de ce périple.

Partager cette page ...
Retour en haut