Saint-Jean Bien-Être

Saint-Jean Bien-Être

Grande marche de Ligny-le-Ribault 12 août 2022

Il est 7h 56, nous sommes 14 et nous partons pour notre marche mensuelle plus précisément du cimetière de Ligny-le-Ribault où le calme et l’ombre nous accueillent.
Nos gentils organisateurs (G.O) ont pensé à notre confort pour améliorer notre marche dans des conditions météorologiques exceptionnelles, que nous ne développerons pas, tout le monde en parle assez comme cela. Nous allons faire court, pas trop loin de chez nous .
De Bouzy la forêt où le feu gronde, nous nous retrouvons dans des terres connues, puisque Ligny-le-Ribault , en pleine Sologne fait partie de nos randonnées appréciées du jeudi.
Il fait bon, ce matin, 17degrés, la petite laine est utile au moins pendant la première heure.
La nature est endormie, accablée de chaleur, de silence. Aujourd’hui c’est la pleine lune, mais aussi le plein soleil. La première photo est dans l’ombre, à moitié gâchée par le soleil, mais elle montre néanmoins la vigueur du pas de nos marcheurs.
Ensuite, vous connaissez la Sologne, ce n’est qu’un éblouissement de fougères, d’arbres et des allées à la fois profondes et mystérieuses. Des arbres sont morts, happés par le lierre, et des fûts de beaux chênes sont prêts pour leur prochaine destination : la scierie. Des taons (et non pas des thons) volent et piquent n’est-ce pas Chantal ! Les ruches sont calmes et la fourmilière est en pleine activité.
Les lieux-dits s’appellent le bois des Chaises, le château de la Motte-Longuet, le moulin Lauray, le grand Pâtis.
Mais la chaleur montant les taons et divers objets volants pas toujours identifiés disparaissent comme ils étaient venus.
Pause à 10h dans le bois, un bon moment de partage et d’amitié. Vous remarquerez que j’ai pris en photo notre organisateur et qui est aussi maître sonneur en plus.
Des myrtilles à Grand maison attendent les récoltes. Les petits arbustes sont à point.
Nous croisons quelques cyclistes et un petit boutchou d’environ 4 ans sur son vélo qui pédale deux fois plus que son père et sa sœur, et à qui nous faisons une haie d’honneur. Il doit encore se demander ce qui lui arrive. Enfin voyez la bonne humeur !
Après 16 kilomètres, nous terminons notre marche à 12h, nous allons rentrer tôt chez nous pour nous mettre à l’abri de la chaleur d’août 2022 qui monte, qui monte…
Merci à Michel et Alain pour l’attention qu’ils nous portent et le soin qu’ils mettent à s’adapter à toutes les situations. ! Un grand merci unanime.
Une pensée pour Mme Jeanine Blanchard doyenne du Codir et à l’origine de la création de l’association Saint-Jean Bien-Être. Plusieurs marcheurs absents à notre grande marche nous ont représentés lors de ses obsèques aujourd’hui.
A bientôt, prochain rendez-vous : le vendredi 9 septembre à 7h15 sur le parking de Montission.
Texte : Dominique Chevalier

Photos Alain Charderon et Dominique Chevalier.

Cinq minutes d’histoire héraldique pour finir (pour la collection).     
Les armes de Ligny-le-Ribault se blasonnent ainsi :
De sinople à la barre cousue de gueules chargée d’une barre d’argent surchargée de l’inscription LIGNY-LE-RIBAULT en lettres capitales de sable, accompagnée, en chef, d’un ensemble de deux giroles et d’un cerf et, en pointe, d’une bonde d’étang et d’un épi de seigle en barre, le tout d’or rangé en deux barres, au chef cousu aussi de gueules chargé de deux lettres L et R capitales en écriture ronde aussi d’argent accostées de deux petits rameaux de chêne feuillés de quatre pièces du même posés en bande.

Partager cette page ...
Retour en haut