Saint-Jean Bien-Être

Saint-Jean Bien-Être

Le voyage à Minorque du 24 septembre au 1er octobre 2022

Sous la pluie, 52 passagers montent dans le car ce samedi matin 24 septembre : destination Orly. Les bus stationnant loin de l’aérogare, il faudra donc se mouiller ; mais nous espérons trouver le beau temps à Minorque, malgré des prévisions météo pessimistes. Après 2h de vol, nous arrivons à Mahon, ville principale de Minorque (île de l’archipel espagnol des Baléares), et surprise, sous le soleil et avec 25°. À nouveau dans le bus en direction de notre hôtel, le Globales Almirante Farragut, situé près de Ciutadella.


Rien à redire sur l’hébergement : nous sommes superbement bien logés dans cet hôtel 4****, en haut de sa falaise, surplombant la mer. À notre disposition 2 belles piscines d’eau de mer que nous n’allons pas beaucoup utiliser hélas. Car la météo se gâte : 1ère nuit sous la tempête, et avec de la grêle. Mais notre groupe SJBE ne se laisse pas abattre et va vite trouver de quoi s’occuper. Dès le lendemain lors d’une réunion d’information, nous prenons connaissance des possibilités de visites. L’île étant petite (50 km Est-Ouest sur 25 km Nord-Sud), nous en aurons vite fait le tour. Certains d’entre-nous la visiteront en bus ou en Jeep via les excursions et d’autres en « électron-libre » en louant un véhicule. Dans la journée, chacun vaque à ses occupations : balades pédestres, excursions, farniente sur un transat à la piscine, activités proposées au club Fram (boules, tir à l’arc ou carabine, aquagym, etc.) ; et le soir rendez-vous pour les « jeux apéro » les repas au restaurant et les soirées. Pourquoi ne pas s’offrir une petite Sangria ou coupe de pétillant au bar pour faire couler notre paëlla ! nous prenons vite goût à se faire servir. Bien sûr, qui dit Espagne dit aussi Flamenco : castagnettes, éventails, guitare, chant, danse, ambiance assurée dans la salle. Chaque soir, une animation s’offre à nous, et aussi le traditionnel karaoké.
Parmi nos visites, on retiendra Mahon et son centre-ville ancien et sa touche britannique, également son port où nous embarquons pour une mini-croisière fort sympathique. L’autre ville importante est Ciutadella, à l’extrême Ouest, cité historique avec ses ruelles et ses palais. Au Nord, Fornells, village de pêcheurs ne nous laisse pas indifférents. Il est possible d’y manger une bonne langouste (mais à 60€ l’assiette quand même !) ou se rabattre sur un autre met de poisson fraichement pêché, un loup grillé entier, par exemple. Le Sud nous offre de belles plages, alors qu’à notre villégiature ce sont des petites criques. Au Centre de l’île, se trouvent toutes les ressources agricoles et surtout les élevages, bovins en majorité. On y remarque une terre rouge. Sur notre route on peut s’arrêter pour visiter un site préhistorique. Et sans oublier de monter au Monte Toro, point culminant de l’île (360 m d’altitude). Là-haut c’est très venteux, mais quelle vue ! de tous les côtés nous voyons toute l’île.
En fait, rien ne vaut les photos pour vous parler de Minorque ; vous êtes invités à les regarder.
Bilan : une semaine bien remplie sous une météo instable, mais avec 10° de plus que dans le Loiret, une mer fortement agitée ne permettant pas les croisières tant attendues. Mais un programme bien rempli sur terre ferme et qui se termine : le vol retour s’annonçant, et après la corvée d’aéroport, nous arrivons à Montission vers 22h. Il fait un peu frisquet… Reprenons conscience de notre vie quotidienne : plus question de se faire servir, et à nouveau tout à faire chez soi ! Cependant dans notre tête il y a déjà la perspective d’un prochain voyage, …. et pourquoi pas avec Saint-Jean Bien-être ?

Texte de Betty Lanson
Photos de Maryvonne Bitarelle

Partager cette page ...
Retour en haut